La majorité municipale a peur !

Ainsi en témoigne son « appel citoyen » qui ne manque pas de ressembler à un faire-part de deuil. Oui, le maire se sait déjà tellement enterré qu’il nous fait envoyer, par son équipe et par ses proches, cet avis de décès tout de noir vêtu… mais sur papier glacé. Il n’y a pas à dire, c’est d’un chic !

 

Car le maire, tout comme la majorité municipale, sait que son sort est d’ores et déjà scellé. Tous les sondages qu’il a pu faire lui-même auprès de ses ouailles, et ceux que les services de renseignement ont pu réaliser pour l’administration, le donnent battu.

Caïn fuyant sous l'oeil de Dieu
Caïn fuyant sous l'oeil de Dieu

Et pour toute cette équipe qui gère la ville, c’est une nouvelle affreuse ! Surtout le maire, cela va de soi, car comme beaucoup de professionnels de la politique, c’est son gagne-pain qui se joue là. Plus de mairie, et pfff, plus de revenus, toutes les délégations et représentations dans les comités Théodule, comme les présidences d’associations « bidon », vont tomber !

 

Et puis, ils savent tous aussi que ceux qui les remplaceront, quels qu’ils soient, découvriront fatalement très vite quels piètres gestionnaires ils auront été pour notre ville, depuis le temps que Sceaux profitent de leurs compétences surfaites en termes de fiscalité et d’endettement.

 

Certes, le maire finira dans la tombe citoyenne, mais il n’y sera pas seul, et comme dit le poète, dans la nuit de la tombe, « l’œil sera là et regardera Caïn ».

 

Alors, cette majorité municipale, qui n’a d’existence que par lui, prend peur ! Et elle y va de son faire-part, noir de deuil et d’inquiétude. Et elle nous sort cette vieille liste de soutiens qui traîne sur son site internet depuis Mathusalem ! A croire qu’ils n’ont recruté personne de nouveau pour les soutenir dans leur descente aux enfers !

 

Et que nous servent-ils ces rares parents éplorés ? Des poncifs éculés !

 

  • « Une gestion rigoureuse et respectueuse du patrimoine », ce serait à mourir de rire quand on voit ce qu’ils font des bâtiments du XVIIIème siècle, s’ils n’avaient pas en plus la palme du surendettement des communes et de la pression fiscale !

 

  • « Une qualité de vie appréciée par tous les Scéens », alors qu’ils n’ont eu de cesse de la détruire, la « prison » de retraite Renaudin, le « parallélépipède » nature biscornu aux barbelés électrifiés, le « balcon rouillé » qui bave sur la coulée verte, etc. sans compter ce qui attend dans les tiroirs…

 

  • « La longue tradition humaniste qui constitue son identité », dont on ne sait ce que cela veut dire pour eux (des mots creux sans doute), alors qu’il a fallu que nous en parlions depuis quelques mois, nous « Citoyens et humanistes », pour que ces mots, mais surtout les principes républicains qui la fondent, soient à nouveau mis en exergue à Sceaux.

 

  • « Pour que Sceaux reste la ville que nous aimons », un pitoyable plagiat de notre premier tract : Revivre à Sceaux, c’est le projet que porte notre association, pour que Sceaux redevienne la ville que nous aimions ! Ils n’ont guère d’idées nouvelles à promouvoir.

 

  • « Un esprit de rassemblement et d’ouverture », cela prête à rire, quand on sait comment se passe la concertation à Sceaux, à chaque fois que la mairie porte un projet qui risque de gêner une partie des citoyens, les Quatre chemins, le parc de loisirs des Blagis, la place du Général de Gaulle, le parking Albert 1er

« Un esprit de rassemblement et d’ouverture », cela prête à pleurer, quand on sait comment le maire a muselé son équipe qui s’est engagée au lendemain de l’élection de 2008 à voter comme son chef de file ! Un grand respect pour le rassemblement des moutons de « Panurge » et un formidable esprit d’ouverture.

 

Mais les citoyens de Sceaux savent-ils tout cela ?

Il serait temps de le leur dire !

Commentaires: 12 (Discussion fermée)
  • #12

    Alternance (jeudi, 09 janvier 2014 16:12)

    Vous m'avez l'air très renseignés! vous avez sans doute raison. Je suis quand même surpris que les services de renseignement aient pu réaliser des sondages pour l'administration sur la Ville de Sceaux. Ils ont peut être d'autres chats à fouetter non?
    Moi aucun sondeur ne m'a jamais demandé mon avis!

  • #11

    SONAR (jeudi, 09 janvier 2014 15:04)

    Les sondages effectués parmi la population scéenne indiquent que la liste UDI-UMP n'aura pas la majorité au Conseil municipal en mars prochain pour les raisons suivantes :

    - les électeurs UMP continueront à voter pour la liste UMP dissidente conduite par M. LANCRENON qu'ils connaissent bien

    - certains électeurs UDI ne voudront pas que le Conseil municipal comporte un nombre important de conseillers UMP ; soit ils s'abstiendront, soit ils voteront pour une autre liste.
    Comme ils l'ont fait en 2011 où ils avaient le choix entre un candidat se réclamant plus ou moins de l'UMP et un candidat apolitique.

    Dans les deux cas il y aura un déficit de voix pour la liste UDI-UMP.

    Vae victis !

  • #10

    citoyensethumanistes (jeudi, 09 janvier 2014 14:36)

    Les sondages sont le rêve des uns et le cauchemar des autres. Qui sait ce qui se passera en deux mois et demi ?

  • #9

    Alternance (jeudi, 09 janvier 2014 14:34)

    Soit, mais donnez nous au moins un chiffre, une tendance, quels sont les différents scénarii?

  • #8

    citoyensethumanistes (jeudi, 09 janvier 2014 13:44)

    Cela coule de source, non ? Et coulant d'une source, c'est clair ! Et c'est comme pour les captages d'eau potable, il y a un périmètre de protection des sources...

  • #7

    Alternance (jeudi, 09 janvier 2014 10:55)

    "Tous les sondages qu’il a pu faire lui-même auprès de ses ouailles, et ceux que les services de renseignement ont pu réaliser pour l’administration, le donnent battu."
    Pouvez vous nous en dire plus s'il vous plaît?

  • #6

    Habite Sceaux (mercredi, 08 janvier 2014 15:13)

    Pathétique cet appel à citoyen, comme aurait pu en lancer le Général de Gaulle à Londres ou un révolutionnaire avant la bataille de Valmy.
    C'est vrai que les chars sont aux portes de Sceaux (un char de la 2ème DB
    sur la RN 20).

    Faire peur est une ruse éculée de vieux politique qui n'a plus que ça
    pour se faire réélire.

    Le maire sortant ne peut pas avancer son bilan catastrophique (dette, impôts, insécurité inquiétante, urbanisme de grande hauteur) pour montrer qu'il peut rester maire.

    Oui, Sceaux est en danger avec le maire sortant.
    Alors pour moi ma décision est prise je voterai pour sortir les sortants.

  • #5

    Jean-Baptiste COLBERT (mercredi, 08 janvier 2014 12:23)

    Moi je voudrais bien qu'on m'explique comment on peut devenir le Président de la Commission des Finances de l'Association des Maires de France quand on gère aussi mal sa commune financièrement.

    Il n'est absolument pas normal en effet pour une commune d'avoir un endettement aussi astronomique, quelles que soient les nécessités.

    Une bonne gestion consiste
    - d'une part à répartir dans le temps les investissements nécessaires, ce qui permet de limiter l'endettement à un taux raisonnable
    - d'autre part et surtout à éviter les investissements superflus (genre Belvédère).

  • #4

    Cicéron (mercredi, 08 janvier 2014 11:19)

    En tous cas, dans certains partis politiques, c'est plutôt le Brouillard que la Lumière.
    Le maire actuel déclare être membre d'un parti politique, l'Union des Démocrates et des Indépendants (UDI) et il a reçu l'investiture d'un autre parti politique, l'Union pour un Mouvement Populaire (UMP), pour faire une liste commune aux prochaines élections municipales, alors d'ailleurs que les doctrines de ces deux partis s'opposent sur de nombreux points...
    Mais, comme à Paris, une liste UMP dissidente va se présenter.

    C'est beau la politique ! Que ne ferait-on pas pour se faire élire ?

    A Sceaux comme ailleurs, aux élections municipales, pour gérer la mairie convenablement, s'agit-il d'élire des administrateurs compétents ou des politiciens et pourquoi pas des philosophes ?

    Selon tous les sondages, les politiciens français sont de moins en moins pris au sérieux par les électeurs dont la moitié ne vote plus (40 à 45 % d'abstentionnistes et 7 % de non-inscrits volontairement sur les listes électorales).

    Ce n'est pas le cas dans les pays d'Europe du Nord où la plupart des politiciens
    font de la politique exclusivement dans l'intérêt général et non par intérêt personnel dans le seul but de se faire élire et réélire.

    Y aura-t-il un jour à Sceaux un candidat se présentant seulement pour gérer la mairie avec compétence et dans l'intérêt général de la population, sans aucune considération politique ou religieuse ?







  • #3

    Osiris (mercredi, 08 janvier 2014 10:18)

    Merci Isis, puisse la Lumière que vous symbolisez triompher des Ténèbres en mars prochain.

  • #2

    Isis (mardi, 07 janvier 2014 23:30)

    Napoléon, vous parlez d'or.

  • #1

    Napoléon III (mardi, 07 janvier 2014 19:25)

    Sous le Second Empire le Conseil municipal était élu, mais le maire était désigné par l'Empereur parmi les notables de la ville (notaire, médecin, instituteur, etc...).
    Ils avaient une profession et n'avaient donc pas besoin de la mairie pour gagner leur vie ; en plus ils étaient compétents pour l'époque.

    Mais maintenant on élit les maires d'après leurs opinions politiques ou religieuses, ce qui n'est vraiment pas une garantie de compétence pour gérer une mairie.

    Il faudrait exiger que ceux, qui postulent dans une ville à la fonction de maire ou de maire-adjoint, soient titulaires d'un diplôme de gestion communale pour qu'il soient au moins aussi compétents que les fonctionnaires territoriaux qu'ils ont sous leurs ordres et qui eux ont un tel diplôme.



Réseaux sociaux


Si notre projet vous intéresse, n'hésitez pas à nous le faire savoir, soit en nous contactant à l'adresse suivante :

 

contact@citoyensethumanistes.fr

 

soit en vous inscrivant à la lettre d'information (Newsletter) en renseignant votre adresse e-mail.