Que Dieu bénisse la ville de Sceaux !

Nous relayons ici un texte que nous ont envoyé les Gaullistes de Sceaux :

 

En feuilletant ce soir « Vivre à sceaux de A à Z » diffusé cet après midi par le Maire sortant de notre ville, j’ai eu le sentiment de vivre dans nos villages de province les années 1800 où les notables régnaient sur nos destins et les fleurs de nos friches nous invitaient à s’allonger sur l’herbe fraiche pour apprécier la douceur de nos compagnes.

 

On s’intéressait beaucoup à l’époque à tout ce qui s’infiltrait des châteaux de nos seigneurs. Me voila, je me suis mis donc à lire les nouvelles de mon seigneur :

 

A comme « Arbres »… Faites de beaux rêves mes concitoyens la vie est belle à Sceaux ;

 

B  comme « Biodiversité »… Vous voyez mes concitoyens, je ne fais que de la culture sans OGM, soyez tranquilles, je veille à votre santé ;

 

C comme «  Concertation »… Je ne prends aucune décision sans vous consulter. Je suis un vrai démocrate ;

 

D comme « Dépenses »… Faites moi confiance, je vous promets, mes valets sont payés par l’usufruit de mes terres ;

 

E comme « Elections »… n’écoutez pas mes adversaires, ils n’ont rien compris à la politique. Votez pour moi ;

 

F comme « Fêtes »… Vous le savez, je dépense beaucoup d’argent pour vous faire sentir l’odeur de la Provence ;

 

G comme « Général-de-Gaule »… qui vous a dit que j’ai l’intention de faire des parkings et des immeubles à l’emplacement de la statue de notre Général ?

 

H comme « Habitat »… les mauvaises langues disent que je suis le président de l’office et je place mes amis dans des logements à bas prix ;

 

I, comme « Impôt »… Grâce à ma gestion, vous payez les impôts les moins élevés de France ;

 

J comme « Jeunes à sceaux », je m’engage à faciliter l’accès de nos jeunes aux activités sportives et culturelles ;

 

K comme « Kilomètres »… je fais de kilomètres pour vous saluer matin, midi et soir ;

 

L comme « Ligne de Sceaux », grâce à mes interventions, la ligne B du RER, est devenue la meilleure du monde ;

 

M comme « Maire »… un maire plus compétent que moi, ça n’existe pas !

 

N comme « Naissances »… Ah ! la belle époque où nos mères accouchaient à domicile ;

 

O comme « Opération tranquille vacances », Dormez, Dormez, mes caméras surveillent les méchants ;

 

P comme « Participation »… participez aux diners de rues et invitez moi à partager vos mets ;

 

Q comme « Qualité des comptes »… je veille sur vos comptes et je me conduis comme un vrai père de famille ;

 

R, comme « Rigueur »… à part le service de communication, j’ai diminué le nombre d’agents de la marie ;

 

S comme « Stationnement résidant »… Chers résidents, la carte de stationnement est presque gratuite. En attendant, tournez, tournez en rond pour trouver une place ;

 

T comme « Tranquillité publique »… surtout ne dites pas qu’il y a des agressions dans notre belle ville ;

 

U comme « Utile »… votez utile, votez pour moi ;

 

V comme  « Vivre à Sceaux »… c’est le nom de mon local de campagne ;

 

W comme « WIFI »… je communique avec vous par les ondes ;

 

X comme « X »… j’ai toujours mis des barrières en X pour empêcher les intrus de s’approcher de la Mari ;

 

Y comme «  Yvette »… Bientôt, l’équipe va installer une fontaine alimentée par l’Yvette devant la mairie comme dans les villages de notre belle Provence ;

 

Z comme « Zéro augmentation du taux des impôts locaux »… je le jure, vous n’aurez pas d’augmentation d’impôts dans mon prochain mandat !

Commentaires: 7 (Discussion fermée)
  • #7

    citoyensethumanistes (samedi, 01 mars 2014 22:45)

    Pour ceux qui douteraient des informations fournies par Wikipédia, certains lecteurs m'en ont fait la remarque, il suffit de savoir que les mêmes informations figurent sur le site même de l'intéressé.

    Pour ma part, je ne me sens pas investi d'une enquête sur ce sujet.

  • #6

    Janus (vendredi, 21 février 2014 21:13)

    Cette multitude de mensonges de Philippe Laurent pour se faire réélire
    à tout prix est d'autant plus pitoyable qu'en 2011 la majorité des électeurs scéens l'ont évincé du Conseil général pour bien lui manifester leur désaveu
    de sa gestion de maire.
    Son obstination à vouloir néanmoins se faire réélire maire dénote un manque de dignité, c'est le moins qu'on puisse dire.
    Et elle ne peut qu'inciter les Scéens à lui manifester encore plus fortement
    leur désaveu aux prochaines élections municipales.

  • #5

    BONNOT (lundi, 17 février 2014 15:12)

    Au royaume des aveugles , les borgnes sont rois...
    en application de ce savant (ou presque) précepte, notre (presque) bon Maire s'ingénie à nous faire pr. des vessies pour des lanternes...
    Ainsi dans son dernier compte rendu d'execution budgétaire et premier CM de 2014, il n' a pas manqué de claironner son budget comme étant à l"EQUILIBRE"
    (c'est bien évidement comptablement juste si on s'en tient aux seules Dépenses de Fonctionnement !)
    Et moralement FAUX puisque cette rubrique (officielle) n'inclue PAS l'annuité de dette !!!
    Si d'aventure vous faites ce meme exercice en y incluant l'annuité de dette comme le fait TOUT ménage Français, alors, la Ville est dans le Rouge entre 2 et 3 M€ !
    Une paille !!!
    Mais qui le sait ?, Qui le dit? et qui va le croire ?
    vous qui estes humanistes j'ai l'impression d'etre en plein discours Socratiqu où Socrate démontrait que les experts, forts de leur expertise, étaient les mieux armés pour berner les masses !!! CQFD

    Meme avec un travail de Bénédictin pour démonter les 1001 manips de Mr Le Maire, il n'est pas certain que la vérité arrive aux oreilles de ts les Scéens...
    Merci à vous , votre présent Blog procède bien de cette lumière salvatrice et nous en avs grandement besoin...

    Merci à vous
    àmitiés
    BONNOT



  • #4

    La biographie de Philippe Laurent (lundi, 17 février 2014 14:35)

    On est en droit d'être perplexe quand on lit sur Internet, sous le titre "Philippe Laurent Wikipedia", la biographie de Philippe Laurent, actuel maire de Sceaux.
    En effet il est indiqué
    - qu'il est né en 1954
    - qu'il a obtenu un bac C en 1972
    - qu'il a fait deux années de classe préparatoire au concours d'entrée à l'École Centrale de Paris, donc en 1972-73 et 1973-1974
    - qu'il a donc intégré cette grande école en juin 1974
    - qu'il en a obtenu le diplôme d'ingénieur en 1976 (à 22 ans), ce que confirme l'annuaire sur Internet de cette grande école.
    Il apparait ainsi qu'il a fait seulement deux années d'études dans cette École en 1974-75 et 1975-76 ; or, selon les déclarations de l'École Centrale de Paris, la durée des études était de trois ans à cette époque-là, mais peut-être cette École fait-elle erreur.
    Sinon il est évident qu'il y a une erreur de Wikipedia, car cela signifierait
    que Philippe Laurent était alors un petit génie et qu'il a été dispensé de faire, soit la première année, soit la troisième année ; mais cela est tout-à-fait possible.

    Ensuite, selon Wikipedia, Philippe Laurent, a immédiatement commencé une carrière professionnelle et politique en étant
    - cadre à la Direction financière internationale de Renault de 1976 à 1979
    - conseiller municipal de Sceaux de 1977 à 1983
    - directeur des études du Mouvement national des élus locaux de 1979 à 1981
    - directeur de l'hebdomadaire L'Économie de 1981 à 1983.
    En 1983, il avait 29 ans.

    Or, selon Wikipédia, il est "enseigne de vaisseau de première classe", l'équivalent de lieutenant dans la marine.
    Quand donc a-t-il fait son service militaire et acquis un grade qui est en général réservé aux militaires de carrière, les étudiants sortant des grandes écoles ayant seulement le grade d'enseigne de vaisseau de seconde classe (sous-lieutenant).
    Il s'agit là encore d'une erreur de Wikipedia car on devrait supposer qu'il a fait son service militaire chez Renault, à Boulogne-Billancourt, sur la Seine ; ce qui est grotesque.

    On aimerait bien que Philippe Laurent fasse rectifier ces erreurs manifestes de Wikipedia et expose publiquement sa véritable biographie.




  • #3

    BENJO (lundi, 17 février 2014 14:21)

    Alors là chapeau à Philippe Laurent. Il vient de nous sortir un des plus hilarant bilan de mandat que je connaisse. Je ris mais je pleure car ses 24 conseillers en communication sont vraiment mauvais ou alors on a eu un maire qui n'a rien fait. Je pencherai pour la deuxième solution.
    Les 3/4 des réalisations affichées sont normales pour un maire. Il est élu pour cela et en plus il reçoit une indemnité de 3000 euros par mois et ses maires adjoints 1500 euros. (Chiffre du budget municipal).
    Exemple : 65000 arbres sur la commune. Eh Alors Ils n'ont pas été tous plantés par notre pauvre Philippe durant ses mandats.
    30642 appels reçus à la Mairie. Les agents communaux sont là pour cela
    non.
    15 kilomètres par semaine pour 28 conseillers et le maire. Cela fait 517 mètres par personne. Donc le maire il sort de la mairie et il rentre. On comprend mieux que lui et certains de ces conseillers ont un peu d’embonpoint.
    391 mariages célébrés idem il est élu pour cela.
    Naissances : Un enfant est né à sceaux. Miraculeux. Il faut garder cela en tête pour faire canoniser notre Pauvre Philippe après sa mort
    J'arrête là et vous aussi amusez vous à décortiquer cette fumisterie.
    Par contre il revient 3 ou 4 fois sur les sujets qui fâchent et qui nous inquiètent tous. Dette, impôt. Zéro d'augmentation d'impôt depuis 2008.
    Alors j'ai du rêver on nous rêvons tous nos impôts sont les plus importants de France et ils ont grimpé et il n'a rien fait pour faire baisser les taux.
    Alors les 23 et 30 mars élisons un maire qui s'occupe des réels problèmes de ces concitoyens (impôts, sécurité, urbanisme,)

  • #2

    Être ou ne pas être (lundi, 17 février 2014 11:33)

    Petite rectification ; ce n'est ni l'Yvette, ni même la Bièvre qui coule à Sceaux, mais la Seine... ; votre parodie est amusante mais insuffisante car plus c'est gros, plus çà ridiculise.

    En tous cas il faut avoir les moyens financiers pour éditer et distribuer dans les boites à lettres une telle littérature aussi abondante ; on en déduit que ce doit être un bon investissement.
    A lire ce document on se demande aussi comment, avec de telles qualités, Philippe Laurent n'est pas ministre, ni même conseiller général...

    Le comportement de ce politicien pour se faire réélire à tout prix fait pitié ;
    cela signifie-t-il que s'il n'est plus maire, il n'est plus rien ?
    Alors qu'il y a tellement d'autres choses à faire quand on est à la retraite
    dont il a très bientôt l'âge.





  • #1

    Vive l'Empereur ! (lundi, 17 février 2014 11:14)

    S'il est réélu Laurent III essaiera de faire comme Napoléon III, mais il en sera quand même très différent.
    Car Napoléon III était entouré de financiers qui eux savaient gérer et qui ont fait des réalisations gigantesques mais utiles à la population ; lesquelles réalisations n'enrichissaient pas seulement les entreprises mais aussi le peuple.
    Là est toute la différence.

Réseaux sociaux


Si notre projet vous intéresse, n'hésitez pas à nous le faire savoir, soit en nous contactant à l'adresse suivante :

 

contact@citoyensethumanistes.fr

 

soit en vous inscrivant à la lettre d'information (Newsletter) en renseignant votre adresse e-mail.