Pinocchio en remet une couche

Depuis quelques mois, Pinocchio a tellement menti que son nez s’est considérablement allongé. A tel point qu’il ne peut plus pénétrer dans les maisons des électeurs ou grimper dans les escaliers des immeubles. Il reste donc dans les rues, tentant difficilement d’approcher des passants pour serrer des mains.

 

Mais son nez le gêne, et il ne fait que détériorer la chaussée, son tarin agissant comme une charrue et laissant des sillons disgracieux dans les rues de Sceaux qui sont pourtant déjà en bien mauvais état.

 

Il envoie donc ses chérubins faire du porte à porte pour développer l’argumentation suprême qui figure dans les lettres de quartier qu’il adresse à tous les Scéens : « c’est moi qui ai tout fait » ! Mais, malheureusement, cela va être au tour des chérubins de voir leur appendice nasal prendre des proportions inquiétantes. Quelle horreur !

 

Eh oui, dans ces lettres sur mesure pour chaque quartier, que de mensonges ! Plus précisément, un mélange habile de vérités et de mensonges, d’exactitudes et d’approximations et surtout, la mise en acte de cet art admirable qui fait la gloire de notre Pinocchio : accuser les uns d’être responsables de ses échecs et s’approprier les réussites des autres, notamment quand elles sont dues au travail du conseiller général que lui-même n’est plus à l’assemblée départementale.

Commentaires: 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.

Réseaux sociaux


Si notre projet vous intéresse, n'hésitez pas à nous le faire savoir, soit en nous contactant à l'adresse suivante :

 

contact@citoyensethumanistes.fr

 

soit en vous inscrivant à la lettre d'information (Newsletter) en renseignant votre adresse e-mail.