L'insécurité

Commentaires: 5 (Discussion fermée)
  • #5

    Benjo (vendredi, 31 janvier 2014 17:41)

    Le Maire actuel est conscient des problèmes d'insécurité mais c'est un de ses derniers soucis, sauf qu'en période électorale il se doit de faire quelque chose. Un maire normal aurait recruté des policiers municipaux. Non, lui il en supprime et les empêche même de communiquer directement avec la population en fermant l'accueil. En effet la confiance et le dialogue sont primordiaux pour une action efficace de proximité.
    Alors il a eu idée lumineuse et mais risible : Il embauche deux agents de proximité pour balayer. "SUPER GÉNIAL : Nous avons enfin une police de proximité et même armée... de balais. Je cite : "pour améliorer la sécurité au quotidien" "C'est une réponse aux préoccupations de l'association des riverains du parc de sceaux" dans le cadre de l'enquête parlons ensemble de sceaux.
    De plus le maire fait "coup double" car c'est un moyen de justifier cette concertation électorale qui l'a aidé vraisemblablement à préparer son programme.
    Il serait intéressant pour les journalistes de citoyen et humanistes de vérifier combien cette mascarade a coûté au contribuable Scéens.
    Enfin alors que tout le monde s'accorde à dire que la ville de sceaux n'est plus aussi sure que le maire le laisse entendre, il vaut mieux recruter 2 balayeurs en supprimant un poste de policer car en effet c'est plus dangereux de glisser sur des feuilles que de se faire agresser.
    Si vous ne me croyez pas, jetez vous sur le journal de propagande du Maire sceaux Mag : Page 21 rubrique espace publique article intitulé Plus de présence au quotidien.
    La photo montre ses agents entrain de sécuriser l'avenue Fontenelle avec leur arme.
    Vivement avril prochain : Les feuilles seront ramassées et on pourra parler avec un nouveau maire de sécurité au quotidien

  • #4

    jecrien (vendredi, 31 janvier 2014 16:32)

    Le plus extraordinaire dans la fermeture de l'accueil de la Police Municipale c'est la non information.
    En effet le maire de Sceaux s'empresse toujours de faire de l'information sur une nouveauté. Et là silence.
    A Sceaux, pourtant nous avons maintenant le premier service de Police de France qui est fermé au public.

  • #3

    BENJO (mercredi, 29 janvier 2014 11:10)

    De mieux en mieux. L'accueil de la Police municipale vient d'être fermé. Maintenant pour s'adresser à la police municipale il faut passer par l'accueil de la Mairie. Je moi-même un policier en retraite et c'est la première fois que je vois cela.
    On vient ne vient pas voir la police municipale comme on vient à l’accueil de la mairie pour demander l'établissement d'une pièce d’état civil.
    Il y a un minimum de discrétion a assurer.

  • #2

    citoyensethumanistes (mardi, 28 janvier 2014 14:50)

    En vérité, Monsieur de La Reynie, vous vous méprenez lorsque vous évoquez le présence de six policiers municipaux dans notre commune.

    La réalité est un peu moins "mirobolante", car dans les faits il n'y en a que cinq. Le sixième a été reclassé ailleurs dans les services de la mairie.

    Va-t-on continuer à diminuer le nombre de nos policiers locaux ? Eh bien non, car cinq policiers, c'est l'effectif minimum pour pouvoir signer une convention de coordination avec la police nationale.

    Vous comprenez maintenant pourquoi la sécurité de la commune est ainsi traitée par le "lider maximo". Il ne se passe rien à Sceaux, et donc, nul besoin d'une police de proximité.

    Et du reste, c'est le boulot de la police nationale que de faire régner l'ordre.

    Une bonne façon de faire savoir aux délinquants de tous poils que la ville est tranquille, surtout la nuit ! Ils peuvent agir en toute tranquillité, comme près de la salle des ventes, il y a quelques jours.

  • #1

    LA REYNIE (dimanche, 22 décembre 2013 18:34)

    Ne pourrait-on demander aux six conseillers en communication du maire de devenir six policiers municipaux ?
    Ils seraient sûrement plus utiles à la population.

Réseaux sociaux


Si notre projet vous intéresse, n'hésitez pas à nous le faire savoir, soit en nous contactant à l'adresse suivante :

 

contact@citoyensethumanistes.fr

 

soit en vous inscrivant à la lettre d'information (Newsletter) en renseignant votre adresse e-mail.