Les six millions de trop

Le scandale des six millions d'euros de frais d’étude et de maîtrise d’œuvre de l’aménagement-reconstruction de la maison de retraite Marguerite Renaudin

Le budget de reconstruction de la maison de retraite Renaudin, présenté conjointement par le maire et le directeur général de l’EHPAD, table sur :

 

  • un investissement colossal de 18 M€, hors dépassement éventuel de budget,
  • pour 108 chambres seulement.

 

Un comparatif entre les coûts de l’aménagement-extension de l’EHPAD de Sceaux, d’une part, et du Plessis Robinson, d’autre part, montre que pour une capacité équivalente en termes de lits, terrains compris, les écarts sont énormes à la défaveur du projet Renaudin de Sceaux :

 

 

 Chiffres publiés par l'association

des habitants du Coeur de Sceaux

Le Plessis

Sceaux

Commentaires

Nombre total de places

111,00

108,00

3 places en moins pour Sceaux

Accueil temporaire

5,00

0

Pas d’accueil temporaire à Sceaux

Accueil jour « simple »

10,00

0

Pas d’accueil de jour simple à Sceaux

« Alzheimer » jour et nuit

24,00

0

Aucune à Sceaux

« Alzheimer » jour

0

10,00

10 places de ce type à Sceaux

 

 

 

 

Coût total TTC du projet

10,50 M€

18,00 M€

+ 7.500.000 € à Sceaux

Dont Travaux

8,40 M€

12,00 M€

+ 3.600.000 € à Sceaux

Dont Études et Maitrise Œuvre

1,00 M€

6,00 M€

+ 5.000.000 € à Sceaux

Dont Équipement

1,10 M€

0,00 M€

 

 

 

 

 

Coût de l’investissement par place

94 775 €

166 667 €

+ 71 892 €

Surface des chambres

22 m²

20 m²

Les chambres sont + petites à Sceaux

Coût d’investissement par lit

104 158 €

183 673 €

+ 79 515 €

 

Ces chiffres ont été communiqués par la ville du Plessis Robinson et, s’agissant de Sceaux, par le maire lors de la réunion publique du 15 décembre 2009.

 

Comme l’a écrit l’Association des Habitants du Cœur de Sceaux au moment où il était encore temps d’arrêter cette folie :

 

« Ce projet est un défi au bon sens. C’est en outre un gouffre financier qui pèsera sur les pensionnaires et leurs familles et qui pèsera aussi, in fine, sur le contribuable.

 

Nous ne comprenons pas un tel écart entre les chiffres de Sceaux et ceux du Plessis Robinson ; chacun jugera.

 

D’évidence, les chiffres de l’EHPAD du Plessis Robinson montrent que l’on peut aisément envisager un projet à moindre coût et incluant, a minima, 20 à 30 « places Alzheimer » de jour et de nuit. »

 

Le maire de Sceaux devra assumer ses choix le moment venu.

 

Réseaux sociaux


Si notre projet vous intéresse, n'hésitez pas à nous le faire savoir, soit en nous contactant à l'adresse suivante :

 

contact@citoyensethumanistes.fr

 

soit en vous inscrivant à la lettre d'information (Newsletter) en renseignant votre adresse e-mail.