Sceaux : Un nouvel agent électoral, le peintre en bâtiment

Un urbanisme en trompe-l’œil

 

Vous l’avez bien-sûr remarqué, le centre de Sceaux, tout particulièrement la rue piétonne, a été largement relooké, grâce au rafistolage de façade et à la peinture auxquels la municipalité actuelle a largement contribué.

 

Tout le monde l’aura compris, cette jolie colorisation des maisons de la rue Houdan n’est qu’une opération de façade. Et c’est bien le mot. En mettant de l’ocre, du rose, du jaune pâle sur les murs de notre centre-ville, la municipalité tente de nous passer la main dans le dos pour nous caresser dans le sens du poil.

 

La majorité actuelle se permet d’ailleurs de dire qu’elle protège le radieux environnement de la commune, tentant ainsi de faire croire qu’elle prend conscience de la particularité verdoyante de la ville.

 

Personne, à Sceaux, ne sera dupe. Et pourquoi donc ?

 

Un urbanisme sans style

 

Par ce que ces quelques coups de pinceaux et de rouleaux, ces quelques ponçages de façade, ne font que maquiller le vrai visage de la majorité municipale. Tout le monde a en mémoire la merveilleuse réussite architecturale de la maison Renaudin, du Carré Nature ou du belvédère en acier rouillé de la Coulée Verte.

 

Et personne n’ignore le projet d’immeubles élevés prévu au carrefour des Quatre Chemins entre la gare de Robinson et les limites de Fontenay-aux-Roses.

 

Et si vous élisez à nouveau l’actuelle majorité, de beaux projets d’immeuble actuellement dans les cartons viendront s’élever sur le parking Albert 1er et la place du général de Gaulle.

 

Ce ne sera plus alors la confection de jolis décors aux couleurs pastels, mais la construction de bâtiments de plusieurs étages qui sera confiée à des promoteurs sans état d’âme sur les questions d’environnement et peu enclins à respecter cette particularité si paisible de Sceaux.

Réseaux sociaux


Si notre projet vous intéresse, n'hésitez pas à nous le faire savoir, soit en nous contactant à l'adresse suivante :

 

contact@citoyensethumanistes.fr

 

soit en vous inscrivant à la lettre d'information (Newsletter) en renseignant votre adresse e-mail.