Sceaux : Les professionnels de la politique locale

Vous êtes comme nous, vous avez des opinions… Il s’agit de philosophies, de principes de vie, de croyances personnelles, ou des valeurs fondamentales de notre République. Oui ! Mais vous reconnaissez-vous toujours dans les hommes et les femmes que nous avons élus ? N’êtes-vous pas déconcertés par le spectacle désolant de la vie politique locale actuelle ?

 

N’avez-vous pas constaté que, depuis longtemps, ceux qui gèrent nos communes, nos départements ou nos régions ont perdu, pour une grande part, la maîtrise des faits, des crises, ou du devenir de notre démocratie. Ils parlent beaucoup, promettent encore plus et ne peuvent rien, ne se préoccupant, avant toutes autres choses, que de se maintenir à leur place et jouir de leur pouvoir qui les rend fous. Ils regardent le temps passer et le laissent faire. Eux-mêmes ne font rien, car ils n’ont ni la capacité ni le désir de « faire ».

 

Ils prétendent « gérer » nos existences avec sérieux et ils font de grands discours, droits dans leurs bottes et prompts à faire la leçon aux ignorants. Et nous, nous les regardons dans leur pantomime depuis des années, attentifs, surpris, et enfin, scandalisés.

 

Non, pas plus que nous, vous n’acceptez ce spectacle lamentable. Voilà des années que les collectivités comme la nôtre vivent au-dessus de leurs moyens et que leurs édiles exigent aujourd’hui des citoyens des sacrifices afin de rembourser les déficits qu’ils ont accumulés, alourdissant, par leurs dettes locales, les dettes nationales.

 

Et quelles leçons en tirent-ils ? Que c’est la faute des autres, en tous cas « à pas de chance », que c’est à cause de la crise. Oui, de la crise qu’ils ont créée par leur incapacité à gérer et par leur absence de conscience du service public !

Le contrat social, qui depuis le siècle des « Lumières », domine les relations entre ceux qui gouvernent et ceux qui payent pour leur sécurité et leur liberté, implique un respect mutuel et un partage démocratique des responsabilités. On est loin du compte…

Réseaux sociaux


Si notre projet vous intéresse, n'hésitez pas à nous le faire savoir, soit en nous contactant à l'adresse suivante :

 

contact@citoyensethumanistes.fr

 

soit en vous inscrivant à la lettre d'information (Newsletter) en renseignant votre adresse e-mail.